Communiqué de presse : Résultats des Ventes de Pâques du 16 au 18 Avril 2022

Maurice UTRILLO (1883-1955)
Maurice UTRILLO (1883-1955)
225900€ pour « Avenue de Versailles et la Tour Eiffel »

Premier des quatre grands rendez-vous que Me Jean-Pierre Besch organise tout au long de l'année, la vente du 17 Avril était placée sous le signe de la modernité puisqu'y étaient présentées des œuvres émanant d'artistes représentatifs de quelques-uns des principaux courants de l'Art moderne & l’Art Contemporain.

Membre de l’École de Paris, Maurice Utrillo (1883-1955), l’un des rares peintres célèbres de Montmartre qui y soit né, a, dès son plus jeune âge, côtoyé le milieu artistique de la Butte puisque fils de l’artiste peintre Suzanne Valadon -dont il sera d’ailleurs l’un des modèles préférés. Peintre au talent rapidement reconnu, il fait partie de ceux qui contribueront ainsi au rayonnement culturel de la capitale, ville qu’il affectionne et représentera à de nombreuses reprises comme en témoignait l’« Avenue de Versailles et la Tour Eiffel », huile sur toile signée en bas à droite, circa 1921 (vendue 225900€ - Lot 122).

Considéré comme un véritable prodige de l’ébénisterie française, François Linke (1855-1946) a su se démarquer par la qualité de son dessin et de ses ciselures que l’on compare d’ailleurs parfois à ceux de Gervais Durand. Un travail d’une exceptionnelle finesse, librement inspiré du style Louis XV mais aussi de l’Art Nouveau et qui fait incontestablement de lui l’un des plus grands ébénistes parisiens du XXème siècle. Mêlant divers matériaux tels que bois précieux, marbre ou bronze, ses pièces sont richement agrémentées de motifs souvent floraux et dont les courbes s’entrelacent gracieusement pour donner à ses meubles somptueusement marquetés, un style unique. Tel est notamment le cas de cette remarquable commode à vantaux réalisée d’après un modèle de Joseph Stöckel et Guillaume Benneman qui obtenait 74050€ - lot 172.

Représentant majeur de l’abstraction lyrique, Olivier Debré (1920-1999) réalise des compositions marquées par la sobriété et où domine souvent une teinte servant de fond à sa composition comme pour ce « Bateaux taches grises », huile sur toile signée, titrée et datée au dos de 1962 qui a été vendue 31400€ - lot 147.

Peintre français d’origine polonaise, Maurice Mendjizky (1889-1951) montre très tôt des prédispositions pour les disciplines artistiques. Un peintre notamment connu pour ses portraits tel ce « Portrait de Rose », son épouse ; huile sur toile signée en haut à droite et réalisée vers 1925 (vendue 18825€ - lot 119)

Représentant du mouvement post-cubiste, Claude Venard (1913-1999) réalise des toiles aux teintes sobres mais à la composition riche et complexe comme ce « Montmartre N°3 », huile sur toile signée en bas à droite, titrée et cachet d'atelier au dos (vendue 32000€ - Lot 143)

Il fallait compter 31400€ pour l’huile sur toile « Paysage au pont » de Maurice de Vlaminck (1876-1958) (lot 101), 18825€ pour l’huile sur toile « Voiliers sur l’Odet à Benodet, 1920 » de Jean Puy (1876-1960) (lot 80), 18200€ pour l’épreuve en bronze « Autoportrait quadrillé » de César (1921-1998) (lot 126). Une importante sculpture chryséléphantine « Les amis de toujours, circa 1920-1925 » en ivoire et bronze à patine brune figurant une élégante aux deux lévriers de Dimiter CHIPARUS (1886-1947) obtenait 27600€ (lot 191).

Un rendez-vous qui était suivi le lundi 18 Avril, d’une vente d’importants diamants, haute joaillerie, bijoux signés et pierre de couleur et montres de prestige (Expert Edouard Degaro). Ainsi, à 10h30, la vente était exclusivement consacrée à la dispersion d’environ 150 bijoux neufs et qui n’avaient jamais été portés ; une sélection de pièces haut de gamme provenant de la bijouterie César, importante joaillerie de la Croisette qui a fermé ses portes en 2000.

Un rendez-vous qui était suivi à 14h30, par la vente de bijoux, portant pour certains, de prestigieuses signatures, dont une bague Van Cleef & Arpels en platine, sertie d’un saphir rectangulaire de 9,80 carats épaulé de deux diamants poires (vendue 151900€ - lot 363) ainsi qu’un important solitaire retenant un diamant taille ancienne de forme ronde pesant 5,05 carats (vendue 51400€ - lot229), lui aussi en platine ou qu’une élégante bague ornée en son centre d'une belle émeraude pesant environ 5,45 carats, tous deux signés Boucheron.

Contact presse : Isabelle de Puysegur - Tel : 33(0)6 60 57 58 78 – i.puysegur@wanadoo.fr

Les documents :

Tableaux53XX° siècle53Bijoux47Montres 32Arts décoratifs33
Partagez sur vos réseaux :

Menu rapide