Communiqué de presse - Résultats des ventes de Pâques 2023

Jean-Gabriel DOMERGUE
Jean-Gabriel DOMERGUE
Vendu 37650€

Premier des quatre grands rendez-vous que Maître Jean-Pierre Besch organise tout au long de l'année, la vente du 9 Avril était placée sous le signe de la modernité puisqu'y étaient présentées des œuvres émanant d'artistes représentatifs de quelques-uns des principaux courants de l'Art moderne & l’Art Contemporain avec notamment Maximilien Luce (1858-1941). Peintre de renom, Luce fait partie des néo-impressionnistes, un courant souvent considéré comme le premier véritable mouvement d'avant-garde en peinture. Un temps strictement attaché aux techniques de pointillisme et de divisionnisme qui le caractérise, l’artiste finit cependant par s'en éloigner au profit d'une facture plus traditionnelle, comme pour cette huile sur toile signée en bas à gauche, datée de 1901 et intitulée « Madame Bouin » qui obtenait 32000€ (lot 73). Probablement une représentation d'Ambroisine Bouin, jeune fille rencontrée en 1893 et qui deviendra la compagne de toute une vie.

Adepte d’un style fort différent, Jean-Gabriel Domergue (1889-1962) qui se définit lui-même comme « L’inventeur de la pin-up » aime à peindre la femme, son sujet de prédilection étant « la parisienne ». Chez lui, elle se révèle mince, le regard malicieux et profondément féminine comme en atteste la « Femme au bouquet », huile sur panneau signée en bas à droite. Il s’agit du tableau de l’affiche de Monte Carlo (Vendue 37650€ sur une estimation de 10/12000€ - lot 81).

Fondée en 1878 à Nancy, la cristallerie Daum va rapidement permettre à la capitale lorraine de devenir une référence dans le domaine des arts décoratifs français. Toujours en quête d'excellence, elle s'adjoint le talent de collaborateurs dont le nom allait rester dans l'histoire. Et parmi eux, Louis Majorelle (1859-1926), l’une des figures dominantes de l'Art Nouveau, un mouvement artistique né à la fin du XIXe siècle et qui puise son inspiration dans les décors floraux et les lignes courbes, comme en témoigne cette applique en bronze doré ornée de tulipes en verre soufflé. Une pièce hors-série, sur commande spéciale et qui a pu être admirée lors de l'Exposition internationale de Nancy en 1909 (Vendue 46450€ - lot 142).

Bien que souvent considéré comme un représentant de l'abstraction lyrique ou du tachisme Jean Messagier (1920-1999), qui n'a pour sa part, jamais souhaité se définir, n'en demeure pas moins l’un des peintres notables de l'art informel, tendance où domine la spontanéité gestuelle du créateur, comme en témoigne cette huile sur toile signée en bas à droite dont les volutes aux couleurs éclatantes s'entrelacent harmonieusement (Vendue 23850€ - lot 111).

Chef de file de la figuration libre en Europe, mouvement qui s'inspire dans un style coloré de la bande dessinée, de la science-fiction, des dessins d'enfants et de la culture des banlieues, Robert Combas (1957-), trouve quant à lui, son inspiration dans l'art brut et l'imagerie arabe et africaine ainsi que le montre cette “Danse tribale”, diptyque, acrylique sur papier (Vendue 23850€ - Lot 101). Emanant du même courant artistique, Hervé Di Rosa (né en 1959) nous offre ici « Un fauve au-dessous de nous », acrylique et collage sur toile signé et daté en bas à droite (Vendu 19200€ - lot 100). Il fallait compter 15050€ pour un fusain, pastel et gouache sur papier « Votre nom, 1982 » de Michel Macréau (1935-1995).

Un rendez-vous qui était suivi le 10 Avril, d'une vente de diamants, de bijoux signés et de montres de prestige dont un superbe bracelet haute joaillerie réalisé en or jaune à sections articulées d’Alexandre Reza (vendu 27600€ - lot 182), une rare broche Art Nouveau « La femme chauve-souris » stylisant le corps d'une femme mi-humaine mi chauve-souris, les ailes en plique-à- jour terminées par une perle fine (C), rehaussée d'un diamant taille ancienne de Léopold Albert Marin GAUTRAIT (1865-1937) (vendu 5650€ - Lot 91).

La Maison Cartier était particulièrement bien représentée avec un superbe bracelet ligne en or blanc serti de 34 diamants taille brillant (vendu 34 150 € - Lot 194) (Vendu 34150€ - lot 194), une montre de dame en or rose « Ballon bleu » réf. 3003 la lunette sertie d’un double rang de diamants taille brillant ou encore une rare montre “Tortue" réf. 2645 al 430. mc (vendue 20100€ - lot 202). Une montre Rolex «Daytona» réf. 16520 Série A (1999) chronographe lunette tachymètre en acier, fond blanc, chronomètre à 3 compteurs venait, entre autres, compléter cet ensemble.

BESCH CANNES AUCTION - Maître Jean-Pierre BESCH, Commissaire-priseur habilité SVV n° 2002-034 Sis Résidence Grand Hôtel - 45, Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes

Tel : 33 (0)4 93 99 22 60 - 33 (0)4 93 99 33 49 - Fax : 33 (0)4 93 99 30 03 - besch@cannesauction.com - www.cannesauction.com

Contact presse : Isabelle de Puysegur - Tel : 33(0)6 60 57 58 78 – i.puysegur@wanadoo.fr

Les documents :

Vins & Spiritueux85Tableaux76XX° siècle75Bijoux64Montres 45Arts décoratifs45
Partagez sur vos réseaux :

Menu rapide