Résultats des ventes de prestige du 13 au 16 Août 2023

Georges ROUAULT (1871-1958)
Georges ROUAULT (1871-1958)
Vendue 106 000 €

Ce rendez-vous estival à l’Hôtel Martinez de Cannes a offert une nouvelle fois, les 13 et 14 Août derniers, l’occasion aux amateurs de grands vins d’acquérir de magnifiques bouteilles proposées par Besch Cannes Auction et expertisées par Pascal Kuzniewski dont un assortiment de 14 Bouteilles du Domaine de la Romanée-Conti 2011 (Vendu 59520€ - lot 500), 6 bouteilles de Petrus 1989 (Vendu 22940€ - Lot 1223) ou une caisse de 12 bouteilles de Petrus 1985 (Vendu 22950€ - lot 1221).

Ce sont des œuvres remarquables, allant des impressionnistes aux contemporains et appartenant, pour certaines, à de prestigieuses collections privées que Jean-Pierre Besch a présenté, le Mardi 15 Août, avec notamment trois œuvres de Jan ZRZAVY (1890-1977) qui ont suscité un vif intérêt auprès des collectionneurs internationaux dont de nombreux Tchèques. Rares sont les œuvres sur le marché de l’art de cet artiste, aussi était-il exceptionnel de présenter trois œuvres provenant de la collection du Professeur Édouard Dolléans offertes par l’artiste pour l’avoir hébergé à son domicile parisien dans les années 1930. Il fallait compter 307500€ pour la détrempe signée et datée « Zrzavý 32 » en bas à droite, située sur la coque d’un navire « Vue du port de Camaret, 1932 » sur une estimation de 25/300000€ (Lot 137), 131775€ pour une encre sur traits de crayon et tempéra signée et datée au crayon Zrzavý 1937 (Lot 136) et 144300€ pour une Tempéra sur toile monogrammée « Vierge à l’enfant, 1930 » datée et dédicacée « à Madame Dolléans 1/1/1930 J.Z. » en haut à droite (Lot 135).

Bien que se rattachant aux courants fauvismes et expressionnismes, l’œuvre de Georges ROUAULT (1871-1958), difficile à classer, demeure également influencée par l’Art chrétien. Selon lui « Tout est impondérable dans les régions spirituelles où s’aventure l’artiste mais il y règne un ordre plus vrai que celui du contrôleur des poids et mesures ». Georges Rouault suit une formation classique, intégrant l’Ecole des Beaux-Arts de Paris puis rejoint l’atelier de Gustave Moreau. C’est en 1898, qu’il sera nommé Conservateur du Musée Gustave Moreau au côté des plus illustres fauvistes.

Tout d’abord attiré par le fauvisme que lui font découvrir Henri Matisse, Albert Marquet ou Henri Manguin, il s’en détache progressivement pour parvenir à une conception plus personnelle de son art comme en témoignent ces 3 toiles aux formes simplifiées et encadrées de contours fortement marqués, un style pictural caractéristique qui a tant contribué à sa renommée internationale. L’huile sur papier marouflé sur toile « Aglaé » de Georges Rouault fut présentée dans de nombreuses expositions depuis plus de 50 ans, dans de prestigieuses Galeries et institutions internationales dont le Kunstmuseum Moritzburg, Halle, Allemagne en 2017. (Vendue 106700€- Lot 175). Tout comme « Aglaé », l’encre et pastel sur papier marouflé sur toile « Anouchka » est restée dans la famille du peintre jusqu’à ce jour (Vendue 59000€ - Lot 177). Elle fut notamment exposée dans la célèbre Galerie Tamenaga à Paris, à Tokyo et à Osaka.

Autre peintre et non des moindres, Pablo PICASSO (1881-1973) qui a su s’imposer par son style incomparable, au détriment des normes précédemment établies ; créant avec Georges Braque, un mouvement qui révolutionna l’art pictural : le cubisme. Picasso invente, innove, s’intéresse à toute forme artistique et c’est tout naturellement qu’il va s’orienter vers l’art de la céramique à partir de 1947. Un an plus tôt, il avait visité avec Françoise Gillot la poterie Madura à Vallauris dirigée par Suzanne et Georges Ramié et fut séduit par cet art aux multiples facettes. Il rejoint alors l’équipe des époux Ramié en juillet 1947 et expérimente de nouveaux procédés dans tous les domaines de la céramique. Le pichet tourné en terre de faïence blanche émaillée aux englobes « Taureau, 1955. 29 Mars », décoré de la main de l’artiste, qui obtenait 120 400 € (Lot 166), fut créé en 1955 dans les ateliers Madoura à Vallauris de Suzanne et Georges Ramié.

Citons également la très belle enchère de la toile « L’Autoportrait, vers 1695 » de Nicolas de LARGILLIERRE (1656-1746) qui portait au verso l’indication « Largillierre peintre/peint par lui-même/16// » et qui a été vendue 87975€ sur une estimation de 12/18000€ (Lot 72).

A noter que cette vacation était suivie, le 16 Août à 10H30 puis à 14h d’une vente d’importants diamants, bijoux signés et montres de collection avec Edouard Degaro, Expert, avec notamment saphir birman pesant 6,33 carats, de forme ovale d’un bleu profond épaulé d’env. 1,50 carat de diamants baguettes calibrés, l’ensemble monté sur une bague contemporaine en or blanc (vendu 32000€ - Lot 338) ou encore une montre dame Patek PHILIPPE Modèle « Calatrava » réf. 4897G6001 avec le cadran en or blanc et lunette sertie de diamants taille brillant (0,52 ct). (Vendue 14900€ - Lot 362).

BESCH CANNES AUCTION Maître Jean-Pierre BESCH, Commissaire-priseur habilité SVV n° 2002-034 - Sis Résidence Grand Hôtel - 45, Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes - Tel : 33 (0)4 93 99 22 60 - 33 (0)4 93 99 33 49 - Fax : 33 (0)4 93 99 30 03 - besch@cannesauction.com - www.cannesauction.com

Contact presse : Isabelle de Puysegur - Tel : 33(0)6 60 57 58 78 - i.puysegur@wanadoo.fr

Les documents :

Vins & Spiritueux83Tableaux72XX° siècle69Bijoux63Arts décoratifs45
Partagez sur vos réseaux :

Menu rapide