Vins de Bourgogne : 36 bouteilles du domaine Armand Rousseau aux enchères à Cannes - Interenchères

3 bouteilles de Chambertin Clos de Bèze 2011
3 bouteilles de Chambertin Clos de Bèze 2011

Ces dernières années, le marché du vin s’est largement tourné vers la Bourgogne, ses grands crus, plus rares parce que produits en plus faible quantité, étant désormais plus recherchés que ceux de la région bordelaise. « Le monde entier veut du Bourgogne et les prix ne cessent de grimper, explique l’expert en vin Pascal Kuzniewski. Mais alors qu’une vingtaine de domaines était recherchée il y a encore quelques années, aujourd’hui le marché est devenu hyper sélectif et l’on ne compte plus qu’une petite dizaine de domaines particulièrement prisés comme la Romanée Conti, Leroy, Armand Rousseau, Georges Roumier ou Coche-Dury. » Le 11 novembre prochain, le commissaire-priseur Jean-Pierre Besch présentera aux enchères une sélection de grands crus issus de ces prestigieux domaines, dont deux bouteilles La Tâche du domaine de la Romanée Conti de 1991 (chacune estimée entre 2600 et 2800 euros) et dix-huit bouteilles de Chambertin Clos de Bèze du domaine Armand Rousseau.

6 bouteilles de Chambertin Clos de Bèze millésime 2010

Le Chambertin Clos de Bèze Grand Cru du domaine Armand Rousseau est connu dans le monde entier comme étant l’un des meilleurs vins de Bourgogne. Il se distingue par sa couleur profonde, sa longueur en bouche et ses arômes subtils de fruits noirs et d’épices orientales. Quatre lots de trois bouteilles seront proposés à la vente avec des estimations de 2700 à 3000 euros pour les millésimes 2011 (lots 104 et 105) et de 3000 à 3450 euros pour les millésimes 2012 (lots 106 et 107), tandis que les millésimes 2010 seront vendus par lots de deux bouteilles (lots 101, 102 et 103). « Après 2005 et 1999, qui est considéré comme le millésime parfait, l’année 2010 compte parmi les plus grands millésimes pour ce grand cru, détaille Pascal Kuzniewski. Il faudra donc compter entre 3200 et 3500 euros pour un lot de deux bouteilles, soit autour de 10000 euros pour les six bouteilles, alors que les six bouteilles des millésimes 2011 et 2012 devraient trouver preneur entre 5000 et 7000 euros. »

Six lots de trois bouteilles de Gevrey-Chambertin Clos Saint-Jacques Premier Cru (lot 108 à 113) seront également mis en vente, avec des estimations comprises entre 2100 et 2400 pour les millésimes 2010. Ces vins bourguignons seront dispersés aux côtés d’une sélection de grands crus bordelais, dont une caisse Bordeaux primeurs de douze bouteilles de 1988 comprenant des Château Lafite Rothschild et Château Mouton Rotschild (estimée 5500 – 6000 euros), et deux lots de six bouteilles de Champagne Jacques Selosse (1600 – 1800 euros). « Ces petites cuvées, travaillées à la manière bourguignonne, sont très recherchées, précise l’expert. C’est une tendance générale du marché du vin, les amateurs se tournent vers ce qui est le plus rare. »

755 lots de vins vendus en « live only »

Le confinement n’a en rien altéré le programme de la maison de ventes cannoise qui organisera sa vacation du 11 novembre à huis clos, en « live only » sur interencheres.com. « Les ventes de vin fonctionnent très bien en ligne et le confinement précédent le confirme. Nos clients les plus réguliers, très nombreux en Asie, restent toujours aussi fidèles, et le live nous a également permis d’attirer une nouvelle clientèle qui n’avait pas l’habitude de venir en salle des ventes et qui se prend au jeu en enchérissant en direct sur Internet. » Les amateurs de vins devraient donc être nombreux à se connecter le 11 novembre prochain pour enchérir sur l’un des 755 lots proposés aux enchères dès 50 euros.

Article paru dans Le Magazine des Enchères par Interenchères - Diane Zorzi

Vins & Spiritueux52
Partagez sur vos réseaux :

Menu rapide